Le Front de Libération Totale: : de ses origines à aujourd'hui

Aller en bas

Le Front de Libération Totale: : de ses origines à aujourd'hui

Message par Sinéad Domnall le Lun 6 Avr - 17:27

La Force de Libération Totale (FLT)

Le Front de Libération Totale est des trois grandes factions présentes celui qui a l’histoire la plus récente. Fondée par celui qui aurait dû devenir le dirigeant légitime d’Aerex, après la mort de sa doublure et le coup d’état de l’actuelle « présidente à vie », cette organisation lutte en secret pour ramener la démocratie au sein de la ville état. Si elle ne dispose pas de l’arsenal technologique du Consortium ou des fonds pratiquement illimités de l’organisation Éternium, il n’en demeure pas moins que cette organisation base sa force sur son adaptabilité. Malgré tous les démentis du gouvernement en place, les services secrets n’ont qu’une idée très approximative du nombre de résistants et des moyens réels dont ils disposent. Car le FLT sait tirer profit de tout ce qu’ils peuvent obtenir : infiltrant comme ils le peuvent les maigres postes gouvernementaux qui sont accessibles à la population régulière, les postes importants étant accordés à des membres de longue date du Consortium, les membres du Front font leur possible pour collecter un maximum d’informations sur ce qui se trame dans les hautes sphères de l’administration.

Il faut toutefois mentionner une ombre au tableau dans cette organisation de combattants de la liberté : ne pouvant pas vraiment se permettre de refuser bien des candidatures, il arrive parfois qu’un ou deux extrémistes se glisse dans le lot et se livre à des actes terroristes pour « affaiblir et faire s’effondrer les piliers de la tyrannie et de l’oppression ». Comme ces actes font généralement des victimes innocentes, cela ne fait que rendre plus impopulaire la résistance qui se retrouve désavantagée, souvent privée du support de ceux qu’elle cherche à sauver voire pire : être dénoncée par ces derniers! Cela toutefois n’est pas un trop grave problème pour les résistants qui de façon générale réussissent à se faire plus d’alliés que d’ennemis : si l’État voit ses citoyens comme des moutons serviles, il a tendance à oublier les obstinés et les moutons noirs… Car malgré les risques, des gens de toute sorte joignent les rangs du FLT, par acte de solidarité et de vision des choses communes. Et on ne doit pas sous-estimer non plus son efficacité.

Un des actes les plus audacieux de la résistance reste à ce jour l’attaque d’un convoi de transport de prisonniers qui permit de libérer plusieurs membres de l’ancienne administration. Certains pense que c’était un acte délibéré de la part du Consortium alors que d’autre y voit un acte héroïque mais quelle qu’en soit l’interprétation, il faut néanmoins en reconnaître l’audace : attaquer pareil convoi nécessité plus que des idées et du courage… La rumeur veut que le conseil de sécurité au complet fut exécuté par ordre de la présidente, preuve incontestable que ce fut un coup qui fit mal au tyran… Et la preuve que son règne pouvait être brisé.

Les nombreuses bases de la résistance sont tenues secrètes et même les espions du Consortium peinent à trouver des pistes tangibles pour les localiser. Certains parlent de QG mobiles qui se promèneraient dans la ville, au nez et à la barbe des autorités alors que d’autre parlent de camouflage en pleine lumière ou encore d’un réseau d’abris souterrains dans les zones où l’organisation Éternium n’a pas encore implanté son réseau souterrain. Quelle que soit la méthode réelle utilisée (voire les méthodes utilisées), il n’en demeure pas moins qu’elle est d’une redoutable efficacité : dans le cas contraire, le Front de Libération Totale ne serait plus depuis longtemps…
avatar
Sinéad Domnall
Chef suprême, parce qu'elle le vaut bien...

Messages : 83
Date d'inscription : 28/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://brutopia.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum